R. PARKER
One of the best « Petits Châteaux »

LE POINT
Coup de cœur de Jacques Dupont « Digne d’un cru classé » Réducteur, bouche épicée, pas net, tanins de qualité, frais, élégant, trame tannique de très grande qualité, long; la classe
Note : 16,5/17

DECANTER
Bonne profondeur, sur le fruit, belle longueur. A boire entre 2014 et 2020.
Note : 16 points

JAMES SUCKLING
Souple, riche, incroyable texture veloutée, soyeux, très fruité. Bouche pleine et intense.
Note : 89-90

RENE GABRIEL
Note : 17/20

YVES BECK
Nez fruité avec des notes de mûre et cassis puis élégants arômes de bois. (Vanille, noix de coco). En bouche l'attaque est friande et fruitée. Le vin est soutenu par d'élégants tanins. Il sera accessible assez rapidement et fera plaisir dans sa jeunesse. Une belle réussite de plus pour Charmail!

R.PARKER 88-90
Cet impressionnant 2010 est un des plus puissants, riches vins que j’ai jamais gouté de cette propriété accomplie dans le Nord du Médoc. Il peut se vanter d’une couleur bleu encre/violine associé à un parfum de liqueur de myrtilles, de fleurs d’acacia, de graphite, de café grillé et de chocolat blanc. Ce bouquet aromatique complexe est suivi d’une bouche profonde et riche avec une concentration et une texture incroyable.

FINANCIAL TIMES – JANCIS ROBINSON
One of the best Crus Bourgeois
Note : 17/20

L’AVIS DU VIN, BERNARD BURTSCHY
Très élégant, délicat, bel équilibre
Note : 15/20

RENE GABRIEL
Note : 17/20

R. PARKER 89/91
Sleeper of the vintage
La propriété produit une nouvelle fois un vin très attractif, à la texture souple, couleur noire/pourpre, notes de fleurs, de réglisse et d’épices. Ce vin a certainement une formidable intensité qu’on attend de Charmail, et les tanins sont soyeux, doux. Cela donne le plus sexy des millésimes de la propriété.  Une texture voluptueuse, riche, une couleur violine intense. C’est un assemblage séduisant  de 47% de Merlot, 35% de cabernets sauvignons et le reste de cabernets francs et de petits verdots. La faible acidité, associée au fruit et aux tannins soyeux suggère de le boire dans la décennie.

WINE ADVOCATE  
Aromes de goudron, myrtille, raisins secs, belle concentration, tannins doux, long en bouche, grand. 91/94

FINANCIAL TIMES – JANCIS ROBINSON
Note: 16+

RVF
Une réussite exceptionnelle

GUIDE HACHETTE 2013
En 2008, la propriété a changé de mains et connu une extension importante avec l'acquisition de 6 ha supplémentaires. La mutation ne s'est pas faite au détriment de la qualité, comme le prouve ce 2009 des plus réussis. D'une grande élégance, il déploie une robe rubis avant de développer un bouquet aux notes gourmandes, de fruits très mûrs. Rond, gras, chaleureux et aimable, le palais est soutenu par des tanins bien extraits, qui promettent une jolie garde
«, Vin très réussi

GUIDE BETTANE ET DESSEAUVE 2012
Cru très régulier de Saint Seurin de Cadourne, géré par le duo formé par le nouveau propriétaire, Bernard d'Halluin et l'ancien, Olivier Sèze, le Château Charmail est implanté sur un terroir de graves, tout près de Sociando-Mallet. La qualité et la précision du travail accompli depuis près de trente ans ont donné cette année encore un vin précis, équilibré, qui gagnera en finesse après cinq à six années de garde.
Vin savoureux, aux notes de myrtilles et d'épices. Bouche dense, aux tanins suaves.
Note : 15/20

L’AVIS DU VIN, BERNARD BURTSCHY
Jolie matière mûre, belle longueur
Note : 16/20

RENE GABRIEL
Note :17/18

R.PARKER 87-89
Sleeper of the vintage
Couleur intense, pourpre rubis, très fruité, il exhale le parfum des doux raisins de Corinthe, entremélé d’une touche d’encens et de terre humide. Beaucoup de fruit juteux et savoureux, bonne acidité. Il se boira aisément dans les 5 à 7 ans. 

GUIDE HACHETTE DES VINS 2012
Franc et agréable, celui-ci mêle des parfums de fruits rouges et de cassis à un vanillé bien fondu pour composer un bouquet expressif. La bouche, ronde, ample et suave, renoue avec les arômes du nez agrémentés de notes de sous-bois. Accord classique et bienvenu avec une côte de bœuf. 

R.V.F
Un grand fruit et un joli boisé se révèlent au nez. La bouche est charpentée, bien fruitée, aux tanins gras et suaves. Boisé harmonieux et belle suite. 15/20

R. PARKER 89-91

JEAN MARC QUARIN
La couleur est intense, belle et pourpre. Le nez est fruité, crémeux, un peu discret. Le vin se présente très bien construit en bouche, avec une attaque, un milieu et une finale. Tannicité présente, mais particulièrement enveloppée. Fin de bouche très, très fruitée, suivie d’une bonne longueur. Il devrait se révéler encore plus à l’élevage. 15,25 – 15,50

RENE GABRIEL
Note : 16/20

GAULT ET MILLAU
16/20

33 sur VIN 
Belle teinte grenat aux reflets violines. Robe scintillante et nette, encore jeune. Nez fin, bouqueté, généreux, très proche des cépages. Complexe, d’une jolie finesse. Notes de raisins mûrs (merlot dans sa belle expression) évoluant vers des nuances épicées (gingembre, cannelle) l’ensemble soutenu par un très bon boisé. En bouche, attaque fraîche, restant très fruitée, qui amène un beau volume de bouche avec des tanins présents, mûrs sans excès de rudesse. Après l’aération, la bouche séduit par son mélange subtil de fruits et d’épices. Bon équilibre gustatif. Finale nette, de bonne tenue, avec un boisé de qualité que ne masque à aucun moment le charme de l’ensemble.
Bon vin, beaucoup d’élégance et de finesse.

R.PARKER : 90
Un autre vin fabuleux, révélation du millésime. Exquis, profond, des notes de crème de cassis mélangées avec du réglisse, du cèdre, des fruits doux, ronds, tanins murs et grande longueur. 

R.V.F. 
Une grande réussite, beaux tanins, grande suite.  ««««(«)

GAULT ET MILLAU
17/20

RENE GABRIEL
Note : 17/20

R.PARKER : 89-91
Sleeper of the vintage 
L’un des crus bourgeois les plus cohérents depuis 10-15 ans, cet assemblage de 10.000 caisses de 50 % Merlot, 30 % Cabernet Sauvignon et 20 % Cabernet Franc et Petit Verdot atteint un degré naturel de 13°. Sa couleur encre bleue/pourpre s’accompagne d’un intense parfum de fleurs, de fruits bleus et noirs, de réglisse et bois subtil. Ce 2004 est plus puissant, sa concentration plus riche et nuancée que d’habitude. Avec une acidité raisonnable, ses tanins modérés et une fin de bouche extraordinaire, il devrait être agréable à boire pendant 10-12 ans.          

R.V.F.
Olivier Séze vinifie avec conviction et talent des vins toujours magnifiquement équilibrés. Dans ce millésime, il prouve une fois de plus son talent. C’est délicieux jeune, mais se gardera sans difficulté.  ««««(«)

RENE GABRIEL:
Note : 18/20

R. PARKER
Bien qu’elle ait été vendue récemment, cette propriété perpétue une vinification novatrice, pratiquant notamment une macération préfermentaire à froid d’une quinzaine de jours et une cuvaison de 3 semaines. Son 2003, qui est d’excellente facture, se compose à 48% de merlot, à 30% de cabernet sauvignon, à 20% de cabernet franc et pour le reste de petit verdot, et titre 13,5% d’alcool naturel. Ce vin d’un bleu tirant sur le pourpre exprime, dans un ensemble moyennement corsé et pur malgré son opulence et sa texture charnue, des notes de myrtilles, de fume, de crème de cassis, d’épices à barbecue et de vanille. En règle générale, Charmail doit être apprécié dans les 10 ans suivant le millésime pour son caractère étoffé et exubérant. 

R.V.F.
Nez de confiture de cassis et de fumée, bouche charnue, bon potentiel.

BETTANE & DESSEAUVE
Robe profonde, nez savoureux de petits fruits rouges et noirs, fraîcheur et rondeur : excellent. 8

R.PARKER : 88-90
Une réussite brillante, le Charmail 2002 est un assemblage de 45 % Merlot, 35 % Cabernet Sauvignon, et 20 % Cabernet Franc. Il possède une couleur d’encre rubis/pourpre, en plus d’un doux parfum de fruits noirs entremêlés de réglisse et de vanille. Il offre une grande pureté de fruit, une texture attirante, et une longue fin de bouche concentrée et soyeuse. Maturité prévue : 2005-2012 

BETTANE & DESSEAUVE : 8
Joli vin à la robe profonde, au fruit très expressif et à la matière onctueuse. Dense, racé, long et frais, il possède le caractère d’un beau cabernet droit et long .

JEAN MARC QUARIN : 15,75-16
Longue finale sur un grain de tanin subtil. Délicieux.

R. PARKER : 90-92
Charmail s’impose, avec Sociando-Mallet, comme l’une des stars du Haut-Médoc. Cette propriété, dont le vignoble de 30 ha se situe sur des sols argileux et graveleux à proximité de la Gironde, pratique – chose intéressante – une macération à froid de 15 jours à 5° C, laquelle est suivie d’une cuvaison de 4 semaines. Les vins vieillissent sur lies et sont toujours comme l’un des Médocs les plus profondément colorés. Le 2001, un assemblage de 48 % merlot, 30 % cabernet sauvignon, 20 % cabernet franc et 2 % petit verdot, se distingue par une robe très profondément colorée, pratiquement impénétrable, ainsi que par de fabuleuses senteurs d’encre, de crème de cassis, de goudron et de réglisse. Moyennement corsé, doté d’un fruité merveilleusement doux, il est étayé par des tannins mûrs. Sa finale, persistante, se développe par paliers tant elle est généreuse. Une révélation à consommer entre 2005 et 2015.

R.V.F : 8-8,5
La régularité de ce cru est étonnante et chaque année Charmail apparaît d’une richesse de texture, d’une maturité de fruit et d’un équilibre en bouche proprement remarquable. Le vin possède une longueur charnue et une netteté de fruit qui en fait l’un des crus bourgeois majeurs de ce millésime.

GAULT & MILLAU : 88-89
Beaucoup de fond et de moelleux comme d’habitude donnent un vin gras et suave, impeccablement vinifié.

CUISINE ET VINS DE FRANCE : Coup de cœur

VINTAGE
L’attaque en bouche est franche et sans détour, nous avons bien à faire à un bordeaux de grande classe.

R. PARKER :93
Le 2000 constitue la plus belle réussite à ce jour de la propriété. Très intense, d’un pourpre d’encre soutenu, il régale le dégustateur de somptueux parfums de minéral, de fleur d’acacia, de crème de cassis et de cerise, le tout étant nuancé en arrière-plan de notes de réglisse, de vanille et de fumé. Ce vin intense et explosif, composé à parts égales de cabernet franc et de cabernet sauvignon, est vraiment superbe, mais je ne tenterai pas le diable en le conservant au-delà de 10 à 12 ans d’âge. A consommer jusqu’en 2014.

WINE SPECTATOR :
Note : 85 – 88